Les fontaines sont en ville, un élément encore utilisé dans certains parcs et jardins en faveur de l’hygiène publique, diminuant le risque de maladies véhiculées ou encore de choléra par les puits susceptible d’être contaminés par les excréments et eaux usées. Une fontaine peut être naturelle (alimentée par une source) mais peut aussi faire partie d’un réseau alimenté par des pompes.

Différents types de fontaine et de mode de fonctionnement

Si vous faites partie des personnes qui souhaitent décorer leur jardin avec une fontaine, alors vous devez surement vous demander comment la faire fonctionner. Pour cela il existe plusieurs façons de faire jaillir l’eau. La fontaine peut être raccordée à une source d’eau naturelle et jaillissante, elle peut aussi être raccordée à un puit, Ou en circuit fermé avec une pompe qui recycle l’eau en continu, donc à moins que vous ailliez une source d’eau jaillissante et régulière qui ne nécessite pas l’aide d’une pompe. Vous allez devoir adopter la solution la plus courante, qui est de faire fonctionner une fontaine en continu, par un fonctionnement en circuit fermé à l’aide d’une pompe.

Le principe du circuit fermé est relativement simple : l’eau présente dans le bassin tourne en continu et se recycle grâce à une pompe qui la renvoie jusqu’à la sortie d’eau. Il suffit juste de remplir le bassin une première fois, pour ensuite lancer la pompe en marche. Ceci va permettre de maitriser la consommation en électricité. Car un circuit fermé bien pensé ne consommera pas beaucoup d’électricité.

Tout ceci se fait grâce à une pompe intégrée, que vous pouvez dissimuler pour le côté esthétique, cette pompe est un dispositif permettant d’aspirer et de refouler un fluide. Son installation nécessite bien entendu un courant électrique, donc un raccordement à une source extérieure.

Critères distinctifs pour choisir une fontaine

Parmi les critères de différenciation entre les modèles commercialisés, on trouve la puissance. Cette dernière s’exprime en Watts. La puissance des modèles que vous trouverez sur le marché varie entre 10 et 34 Watts. L’autre critère est celui du débit. Un paramètre qui s’exprime en litre/heure ce qui permet la mesure du volume d’eau traité durant un certain laps de temps

La dernière caractéristique d’une pompe pour fontaines, est la hauteur de refoulement. Cette dernière varie entre 0,50 et 6 mètres, parfois plus. Cette hauteur correspond à la hauteur maximale possible de refoulement de la surface de l’eau jusqu’au point le plus élevé de la conduite de refoulement.

Quel budget pour une pompe de fontaine ?

La pompe pour fontaine est très abordable d’un point de vue budgétaire, la fourchette de prix varie entre 30 et 90 euros, plus elle est cher et plus sa puissance, son débit et sa hauteur de refoulement sont importants.

L’installation d’une fontaine d’extérieur implique des frais liés à son alimentation en eau et en électricité. Des frais varient en fonction de la distance séparant la fontaine de la source d’alimentation en eau et en électricité.

Loin d’être un caprice, la fontaine est certes un élément décoratif, mais c’est également un accessoire particulièrement relaxant qui favorise le repos et le bien-être, d’autant plus qu’elle peut être construite et installée à un coût abordable.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *